Lexique financier

R

Le coefficient de corrélation (R2) mesure la force et l’orientation d’une relation linéaire entre la performance d’un fonds et celle de son indice de référence. Ce coefficient est compris entre -1 et 1 ; 1 correspond à une relation linéaire croissante parfaitement corrélée, -1 à une relation linéaire décroissante parfaitement corrélée, et 0 signale une absence de corrélation linéaire.

 

Ratio bid-to-cover

Le ratio bid-to-cover est utilisé lors des ventes aux enchères pour évaluer la vigueur de la demande d’un actif. Il s’obtient en divisant le nombre d’offres sérieuses par le nombre d’offres acceptées. Il est aussi possible d’utiliser la valeur totale des offres. Plus le ratio est élevé (au-dessus de 2), plus l’adjudication est couronnée de succès. Le contraire du ratio bid-to-cover est un ratio de faible adjudication, qui signale des enchères décevantes.

Ratio d’information

Le ratio d’information est un rendement corrigé du risque qui mesure le rapport entre la tracking error du portefeuille et son rendement relatif par rapport à l’indice de référence (appelé rendement actif).

Ratio de Sharpe

Le ratio de Sharpe est la surperformance du portefeuille par rapport au taux sans risque divisé par sa volatilité.

Rendement obligataire

Le rendement obligataire est le taux de rendement interne annualisé que les investisseurs exigent pour acquérir une obligation.
Le prix de l’obligation est donc égal à la somme de tous les flux de trésorerie obligataires actualisés au rendement obligataire.

Risque actions

Le risque actions est défini comme étant « le risque financier encouru lors de la détention de capital dans un investissement spécifique. » Souvent, le risque actions se rapporte au capital d’entreprises auxquelles le fonds est exposé en détenant leurs actions, et ne fait généralement pas référence au risque lié à un investissement immobilier.

Risque de contrepartie

Le risque de contrepartie est le risque qu’une contrepartie d’une transaction financière n’honore pas ses obligations contractuelles. Pour la contrepartie d’une transaction de gré à gré qui enregistre des bénéfices – valeur de marché positive de la transaction de gré à gré inscrite au bilan –, il s’agit du risque que l’autre contrepartie fasse défaut avant l’échéance de la transaction.

Risque de liquidité

Le risque de liquidité est le risque de vendre (ou d’acheter) un titre à un prix fortement inférieur (ou supérieur) à sa valeur intrinsèque en raison du manque de participants qui le négocient sur le marché.

Rotation du portefeuille

Le taux de rotation mesure la portion du portefeuille remplacée annuellement. Il peut être obtenu de plusieurs manières, notamment en calculant le ratio entre les achats ou les ventes – on choisira le plus petit nombre – et la valeur moyenne des actifs du portefeuille.