Lexique financier

S

Secteur de l’énergie

Le secteur de l’énergie comprend les entreprises actives dans l’exploration et la production, le raffinage et la commercialisation, le stockage et le transport de pétrole, de gaz, de charbon et de combustibles. Il comprend également les entreprises qui offrent des équipements et services liés au pétrole et au gaz.

Secteur de l’industrie

Le secteur de l’industrie comprend les fabricants et distributeurs de biens d’équipement, notamment dans l’aérospatiale et la défense, la construction, l’équipement électrique, les machines, ainsi que les entreprises qui offrent des services de construction et d’ingénierie. Il comprend aussi les fournisseurs de services commerciaux et professionnels, notamment l’imprimerie, les services liés à l’environnement et aux locaux, les services et fournitures de bureau, les services de sécurité et d’alarme, les services liés aux ressources humaines et à l’emploi et les services de recherche et de conseil. Enfin, il inclut aussi les entreprises de transports.

Secteur de la consommation de base

Le secteur de la consommation de base comprend les entreprises dont les activités sont moins sensibles au cycle économique. Il englobe les producteurs et distributeurs de produits alimentaires, de boissons et de tabac, et les fabricants de produits domestiques et de soin personnel non durables. Il inclut également les sociétés de vente au détail de produits alimentaires et de médicaments, ainsi que les supermarchés et les hypermarchés.

Secteur de la consommation discrétionnaire

Le secteur de la consommation discrétionnaire comprend les entreprises qui sont généralement les plus sensibles au cycle économique. Son segment lié à la fabrication englobe notamment l’automobile, les biens de consommation durables, les produits de loisir, le textile et l’habillement. Le segment des services inclut les hôtels, les restaurants et les centres de loisirs, la production et les services médias et la vente au détail et les services y afférents.

Secteur de la finance

Le secteur de la finance comprend les entreprises actives dans la banque, l’épargne, les prêts hypothécaires, les services financiers diversifiés, le crédit à la consommation, la gestion d’actifs, la banque de dépôt, la banque d’investissement, le courtage et l’assurance. Le secteur englobe également les sociétés immobilières et les sociétés d’investissement immobilier.

Secteur de la santé

Le secteur de la santé englobe les fournisseurs de produits et services de santé, les entreprises qui fabriquent et distribuent des fournitures et équipements médicaux, ainsi que les entreprises actives dans les technologies des soins de santé. Il comprend également les entreprises engagées dans la recherche, le développement, la production, et la commercialisation de produits pharmaceutiques et biotechnologiques.

Secteur des matériaux

Le secteur des matériaux comprend, d’une part, les entreprises qui produisent des produits chimiques, des matériaux de construction, du verre, du papier, des produits de la forêt et, d’autre part, les entreprises engagées dans l’exploitation minière de métaux, de minéraux, en ce compris les producteurs d’acier.

Secteur des services aux collectivités

Le secteur des services aux collectivités comprend principalement les compagnies d’électricité, de gaz et d’eau. Il englobe également les producteurs d’électricité indépendants, les négociants d’énergie et les entreprises actives dans la production et la distribution d’électricité à partir de sources renouvelables.

Secteur des services de télécommunication

Le secteur des services de télécommunication comprend les entreprises qui offrent des services de télécommunication essentiellement fixes, mobiles ou sans fil, à haut débit, et/ou à réseau de câbles en fibres optiques.

Secteur des technologies de l’information

Le secteur des technologies de l’information comprend les entreprises qui offrent des logiciels et des services liés aux technologies de l’information, les fabriquent et distribuent du matériel et des équipements technologiques comme les équipements de communication, les téléphones mobiles, les ordinateurs, les périphériques, les équipements et instruments électroniques, ainsi que les semi-conducteurs.

SPE / SPV

Une SPE (Special Purpose Entity) ou un SPV (Special Purpose Vehicle) est une entité juridique créée par une entreprise (le sponsor) pour réaliser des tâches spécifiques.
Les SPE/SPV sont souvent utilisés dans la titrisation afin de permettre l’émission de titres adossées à un éventail de prêts.
Les principes clés des SPE/SPV sont :

  • Indépendance vis-à-vis du sponsor
  • Protection contre la faillite
  • Réelle vente d’actifs du sponsor
  • Sous-capitalisation
  • Autonomie
  • Fonctions administratives assumées par un administrateur

Spread de crédit

Le spread de crédit mesure la prime de risque sur le crédit d’un émetteur :

  • Il s’agit de l’écart par rapport au taux sans risque que les investisseurs exigent pour acquérir une obligation (voir Z-spread).
  • De même, il s’agit de la prime exigée par les vendeurs de protection CDS pour assumer le risque de crédit d’une entité de référence.

Straddle

Un “long straddle” consiste à acheter simultanément un put et un call. Cette stratégie permet à l’acheteur du straddle de profiter d’une variation significative – à la hausse ou à la baisse – du prix sous-jacent.

straddle_glossary

Strangle

Un “long strangle” consiste à acheter un put ainsi qu’un call dont le prix d’exercice est plus élevé. Cette stratégie permet à l’acheteur du strangle de profiter d’une variation significative – à la hausse ou à la baisse – du prix sous-jacent. Un strangle est moins onéreux qu’un straddle mais exige une variation de prix plus importante pour être rentable.

Stratégies de performance absolue

Les fonds à rendement absolu cherchent à réaliser des performances positives au moyen de techniques sophistiquées de gestion d’actifs. Ces techniques peuvent comprendre la vente à découvert, les contrats à terme, les options, les produits dérivés, l’arbitrage, l’effet de levier et les actifs non conventionnels.

Stratégies quantitatives actions multifactorielles

Les stratégies quantitatives actions multifactorielles sont des stratégies fondées sur des facteurs tels que la valeur, la qualité ou encore le risque des actions. Elles se basent sur des modèles mathématiques afin d’obtenir des niveaux de performance et de risque optimaux.

Sukuk

Dans le domaine de la finance islamique, les sukuks sont des titres négociés sous la forme de documents ou de certificats qui représentent la valeur de ces actifs. Les sukuks sont souvent décrits comme des obligations islamiques. Cependant, d’un point de vue technique, il peut s’agir de titres, de notes, de papiers commerciaux ou de certificats. Ils ont pour caractéristique d’être liquides et négociables.

Swap

Un swap est un accord entre deux entités qui s’entendent pour échanger des flux de trésorerie à différentes dates moyennant une échéance préétablie. Les flux de trésorerie peuvent être obligatoires ou optionnels, les montants peuvent être connus à l’avance ou variables et les devises de paiement peuvent être diverses. Exemples de swap :

  • Swap de taux d’intérêt : le taux variable est échangé contre un taux préétabli.
  • Credit Default Swap (CDS) : protection contre un événement de crédit touchant une entreprise (ou un pays), contractée contre le paiement d’une somme fixe (pour plus de détails, voir la définition de CDS).
  • Swap de devises : échange du principal et des intérêts libellés dans deux devises différentes.
  • Swap d’inflation : l’inflation est échangée à un taux préétabli.

Swap de taux

Un swap de taux est un contrat dans lequel deux contreparties (A et B) s’engagent mutuellement à se verser des flux financiers (les jambes du swap) calculés sur un montant notionnel (K), pendant une durée déterminée (n), suivant une fréquence (f), et une base de calcul calendaire. Ainsi, quand on est payeur ou emprunteur swap taux fixe, cela signifie qu’on paye taux fixe pour recevoir un taux variable. À l’inverse, être receveur ou prêteur taux fixe signifie payer taux variable et recevoir taux fixe.

Swaption

Une swaption est une option sur un swap : elle permet d’entrer dans un swap à une date spécifique et à un prix préétabli. Par exemple, une swaption receveur à 5 ans et à taux fixe 3% arrivant à échéance en juin 2014 est une option dont le détenteur aurait le droit de recevoir un taux fixe de 3% moyennant le paiement d’un taux variable pendant 5 ans à partir de juin 2014.